Retubage d'une chaudière

Octobre 2013
Retubage de la locomotive 030T Couillet

_Dès le début d'exploitation de la saison 2013 le niveau d'usure des tubes était jugé suffisant pour qu'ils soient changés dès la fin de saison.

La boite à fumée avant travaux

Détail des tubes les plus usés.

_Au cours de l'été des devis furent demandés à plusieurs entreprises spécialisées ainsi que la demande d'autorisation de travaux auprès des Monuments historiques, cette machine étant classée.
_Aprés sélection de l'entreprise et accord des MH la commande fut passée auprès d'une entreprise anglaise.
_La machine a roulé tout l'été sans problème et après le dernier train les travaux de préparation ont étés entrepris de façon à ce que tout soit prêt à l'arrivée des spécialistes.
_Après un grand nettoyage l'échappement et le souffleur ont étés démontés coté boite à fumée, le cendrier et la grille retirés coté foyer ainsi que la timonerie de frein sous la machine.
L'échappement est d'abord démonté.

Le cendrier retiré pour permettre l'accès au foyer

L'entreprise chargée d'effectuer les travaux est arrivée le jeudi 10 octobre et s'est aussitôt mis au travail.


Le détubage consistait tout d'abord à un entaillage des tubes dans le sens de la longueur  sur quelques centimètres à l'aide d'un chalumeau découpeur pour relâcher la pression du sertissage.

Ensuite cote foyer l'extrémité des tubes est meulée au ras de la plaque pour enlever le bourrelet et permettre leur extraction par l'avant.

Coté boite à fumée les tubes sont "tréflés", c'est à dire rabattus vers leur milieu à l'aide d'un outil pneumatique.

Les tubes sont ensuite repoussés de l'intérieur à l'aide d'un outil calibré et sortis par la boite à fumée.

Après polissage des trous des plaques avant et arrière et ajustage de la longueur des tubes neufs ceux ci sont évasés en place par une machine pneumatique.
La chaudière entièrement vidée de ses tubes.

Mise à longueur des tubes

 Mise en place des premiers tubes

 Sertissage coté foyer

Après sertissage les tubes sont bordés pneumatiquement coté foyer.

Coté boite à fumée ils sont évasés.

Les tubes étant en place un premier essai d'étanchéité est réalisé et après correction de quelques petits suintements la machine est vidangée et préparée pour la visite APAVE.

Mardi 15 octobre l'ingénieur APAVE est à pied d'oeuvre, après un examen visuel de l'intérieur de la chaudière celle ci est à nouveau entièrement remplie d'eau, le manomètre "officiel" est monté et la pression portée à 14 Bars. Pas de fuites, examen concluant, la machine est partie pour de nombreuses années de service.

Pose du manomètre APAVE

 14 Bars.



Mission accomplie, nos amis anglais posent devant la machine avant de reprendre la route.


__________________________________________________________